Méthodologie de l'étude

Haut de page

Echantillon

  • Panel de 73 331 établissements pour lesquels le responsable du recrutement a accepté de répondre trimestriellement au questionnaire.
  • Renouvellement à l’identique des établissements non répondants (après 3 non participations consécutives à l’enquête).
  • France métropolitaine hors DOM.


Mode d’interrogation

Questionnaire via internet après invitation personnalisée par mail (lien sécurisé, unique)

  • Mise en ligne pendant deux mois
  • 8 relances par mail 


Personne répondant au sein de l’établissement

  • Responsable du recrutement



Fréquence d’interrogation

  • Interrogation au début de chaque trimestre pour les 3 mois précédents.



Tous les panélistes sont interrogés :

  • A M+1 du trimestre étudié pour les recrutements passés.
  • Sur les 3 mois à venir à compter du mois d’enquête pour les intentions de recrutement des trois prochains mois



Structure du panel source

Échantillon représentatif en secteurs d’activité et en régions et semi raisonné en tailles d’établissements (à des fins de robustesse du redressement et de fiabilité de l’extrapolation).

  • Sous représentation en établissements de taille inférieure à 500 salariés
  • Sur représentation en établissements de taille supérieure à 500 salariés




Redressement des résultats et extrapolation aux données nationales de la vague T4 2016
  • Nombre de répondants : 20 745 établissements
  • Redressement opéré : Affectation d’un poids (ou coefficient de pondération) à chaque répondant de la vague afin de réajuster les données statistiques en secteur, taille d’établissement et région.

    Sur les trois critères de redressement concernés les poids varient entre :
    1. 0,51 et 1,21 pour les secteurs d’activité
    2. 0,40 et 1,13 pour les tailles salariales 
    3. 0,69 et 1,57 pour les régions
  • Le taux d’efficacité du redressement (84.2%) montre  une excellente représentativité des établissements interrogés.
  • Extrapolation : Les résultats de l’enquête sont exprimés non pas sur la base des interviews réalisées (établissements répondants) mais sur la base de la population cible, à savoir le secteur privé hors agriculture, hors les trois fonctions publiques (d’Etat, territoriale et hospitalière), hors les particuliers employeurs, hors les associations ainsi que hors les professions libérales soit 1 164 141 établissements.
Redressement des résultats et extrapolation aux données nationales de la vague T3-2016
  • Nombre de répondants : 20 054 établissements
  • Redressement opéré : Affectation d’un poids (ou coefficient de pondération) à chaque répondant de la vague afin de réajuster les données statistiques en secteur, taille d’établissement et région.

    Sur les trois critères de redressement concernés les poids varient entre :
    1. 0,51 et 1,50 pour les secteurs d’activité
    2. 0,35 et 1,15 pour les tailles salariales (le mini à 0,16 étant à attribuer au sur-échantillonnage des entreprises de 200 salariés et plus)
    3. 0,72 et 1,53 pour les régions
  • Le taux d’efficacité du redressement (83,7%) montre  une excellente représentativité des établissements interrogés.
  • Extrapolation : Les résultats de l’enquête sont exprimés non pas sur la base des interviews réalisées (établissements répondants) mais sur la base de la population cible, à savoir le secteur privé hors agriculture, hors les trois fonctions publiques (d’Etat, territoriale et hospitalière), hors les particuliers employeurs, hors les associations ainsi que hors les professions libérales soit 1 164 141 établissements.


     Redressement des résultats et extrapolation aux  données nationales de la vague T2-2015

  • Nombre de répondants : 20 520 établissements
  • Redressement opéré : Affectation d’un poids (ou coefficient de pondération) à chaque répondant de la vague afin de réajuster les données statistiques en secteur, taille d’établissement et région.

    Sur les trois critères de redressement concernés les poids varient entre :
    1. 0,58 et 1,41 pour les secteurs d’activité
    2. 0,16 et 1,45 pour les tailles salariales (le mini à 0,16 étant à attribuer au sur-échantillonnage des entreprises de 200 salariés et plus)
    3. 0,40 et 1,42 pour les régions
  • Le taux d’efficacité du redressement (72%) montre  un taux tout à fait satisfaisant.
  • Extrapolation : Les résultats de l’enquête sont exprimés non pas sur la base des interviews réalisées (établissements répondants) mais sur la base de la population cible, à savoir le secteur privé hors agriculture, hors les trois fonctions publiques (d’Etat, territoriale et hospitalière), hors les particuliers employeurs, hors les associations ainsi que hors les professions libérales soit 1 200 635 établissements.


Redressement des résultats et extrapolation aux données nationales de la vague T4 - 2013
  • Nombre de répondants : 23.839 établissements
  • Redressement opéré : Affectation d’un poids (ou coefficient de pondération) à chaque répondant de la vague afin de réajuster les données statistiques en secteur, taille d’établissement et région.

    Sur les trois critères de redressement concernés les poids varient entre :
    1. 0,58 et 1,51 pour les secteurs d’activité
    2. 0,18 et 1,36 pour les tailles salariales (le mini à 0,18 étant à attribuer au sur-échantillonnage des entreprises de 500 salariés et plus)
    3. 0,75 et 1,36 pour les régions
  • Le taux d’efficacité du redressement (79.2%) montre que l’écart moyen entre le poids initial (de 1) et le poids de redressement est de + ou - 0.20 en moyenne, soit un taux tout à fait satisfaisant.
  • Extrapolation : Les résultats de l’enquête sont exprimés non pas sur la base des interviews réalisées (établissements répondants) mais sur la base de la population cible, à savoir le secteur privé hors agriculture, hors les trois fonctions publiques (d’Etat, territoriale et hospitalière), hors les particuliers employeurs, hors les associations ainsi que hors les professions libérales soit 1 200 635 établissements.

Redressement des résultats et extrapolation aux données nationales de la vague T3 - 2013
  • Nombre de répondants : 22.724 établissements
  • Redressement opéré : Affectation d’un poids (ou coefficient de pondération) à chaque répondant de la vague afin de réajuster les données statistiques en secteur, taille d’établissement et région.

    Sur les trois critères de redressement concernés les poids varient entre :
    1. 0,58 et 1,44 pour les secteurs d’activité
    2. 0,19 et 1,35 pour les tailles salariales (le mini à 0,17 étant à attribuer au sur-échantillonnage des entreprises de 500 salariés et plus)
    3. 0,74 et 1,35 pour les régions
  • Le taux d’efficacité du redressement (80%) montre que l’écart moyen entre le poids initial (de 1) et le poids de redressement est de + ou - 0.20 en moyenne, soit un taux tout à fait satisfaisant.
  • Extrapolation : Les résultats de l’enquête sont exprimés non pas sur la base des interviews réalisées (établissements répondants) mais sur la base de la population cible, à savoir le secteur privé hors agriculture, hors les trois fonctions publiques (d’Etat, territoriale et hospitalière), hors les particuliers employeurs, hors les associations ainsi que hors les professions libérales soit 1 200 635 établissements.

Redressement des résultats et extrapolation aux données nationales de la vague T2 - 2013
  • Nombre de répondants : 23.224 établissements
  • Redressement opéré : Affectation d’un poids (ou coefficient de pondération) à chaque répondant de la vague afin de réajuster les données statistiques en secteur, taille d’établissement et région.

    Sur les trois critères de redressement concernés les poids varient entre :
    1. 0,57 et 1,46 pour les secteurs d’activité
    2. 0,17 et 1,37 pour les tailles salariales (le mini à 0,17 étant à attribuer au sur-échantillonnage des entreprises de 500 salariés et plus)
    3. 0,75 et 1,36 pour les régions
  • Le taux d’efficacité du redressement (79%) montre que l’écart moyen entre le poids initial (de 1) et le poids de redressement est de + ou - 0.20 en moyenne, soit un taux tout à fait satisfaisant.
  • Extrapolation : Les résultats de l’enquête sont exprimés non pas sur la base des interviews réalisées (établissements répondants) mais sur la base de la population cible, à savoir le secteur privé hors agriculture, hors les trois fonctions publiques (d’Etat, territoriale et hospitalière), hors les particuliers employeurs, hors les associations ainsi que hors les professions libérales soit 1 022 635 établissements.

Redressement des résultats et extrapolation aux données nationales de la vague T1 - 2013
  • Nombre de répondants : 23.466 établissements
  • Redressement opéré : Affectation d’un poids (ou coefficient de pondération) à chaque répondant de la vague afin de réajuster les données statistiques en secteur, taille d’établissement et région.

    Sur les trois critères de redressement concernés les poids varient entre :
    1. 0,58 et 1,43 pour les secteurs d’activité
    2. 0,17 et 1,35 pour les tailles salariales (le mini à 0,17 étant à attribuer au sur-échantillonnage des entreprises de 500 salariés et plus)
    3. 0,74 et 1,33 pour les régions
  • Le taux d’efficacité du redressement (80%) montre que l’écart moyen entre le poids initial (de 1) et le poids de redressement est de + ou - 0.20 en moyenne, soit un taux tout à fait satisfaisant.
  • Extrapolation : Les résultats de l’enquête sont exprimés non pas sur la base des interviews réalisées (établissements répondants) mais sur la base de la population cible, à savoir le secteur privé hors agriculture, hors les trois fonctions publiques (d’Etat, territoriale et hospitalière), hors les particuliers employeurs, hors les associations ainsi que hors les professions libérales soit 1 022 635 établissements.

Redressement des résultats et extrapolation aux données nationales de la vague T4 - 2012
  • Nombre de répondants : 24.300 établissements
  • Redressement opéré : Affectation d’un poids (ou coefficient de pondération) à chaque répondant de la vague afin de réajuster les données statistiques en secteur, taille d’établissement et région.

    Sur les trois critères de redressement concernés les poids varient entre :
    1. 0,56 et 1,49 pour les secteurs d’activité
    2. 0,15 et 1,39 pour les tailles salariales (le mini à 0,15 étant à attribuer au sur-échantillonnage des entreprises de 500 salariés et plus)
    3. 0,79 et 1,32 pour les régions
  • Le taux d’efficacité du redressement (76%) montre que l’écart moyen entre le poids initial (de 1) et le poids de redressement est de + ou - 0.24 en moyenne, soit un taux tout à fait satisfaisant.
  • Extrapolation : Les résultats de l’enquête sont exprimés non pas sur la base des interviews réalisées (établissements répondants) mais sur la base de la population cible, à savoir le secteur privé hors agriculture, hors les trois fonctions publiques (d’Etat, territoriale et hospitalière), hors les particuliers employeurs, hors les associations ainsi que hors les professions libérales soit 1 022 635 établissements.

Taux de sondage et lecture des résultats

Robustesse de l’échantillonnage :
  • Population de référence : 1 200 635 établissements en France
  • Panel représentatif : 45 956
  • Répondants sur vague T4 -2012 : 24 530 établissements / vague T1 -2013 : 23 466 établissements / vague T2 -2013 : 23 224 établissements / vague T3 -2013 : 22 724 établissements / vague T4 -2013 : 23 839 établissements
  • Le taux de sondage de 2% est remarquable (ramené à la population nationale grand public, cela reviendrait à interroger plus d’1 million de Français). Rappelons que les règles d’échantillonnage et le calcul de la précision des résultats ne dépend pas du taux de sondage quand la base de la population « mère » est importante (au-delà de 1000 ). En revanche, ils sont liés aux résultats observés et à la taille de l’échantillon qu’ils représentent.
  • Avec cette taille d'établissements interrogés, la précision des résultats en % est grande, c’est-à-dire avec une marge d’erreur à 95 % qui reste très faible comme on peut le constater dans la table suivante:
  • Lecture des résultats : les résultats délivrés à chaque trimestre ne peuvent en aucun cas autoriser une extrapolation à l’année.

    Seul le cumul annuel a posteriori, sur la base des recrutements déclarés à chaque trimestre, donnera lieu à agrégation.
  • Nombre de répondants : 24.358 établissements
  • Redressement opéré : Affectation d’un poids (ou coefficient de pondération) à chaque répondant de la vague afin de réajuster les données statistiques en secteur, taille d’établissement et région.

    Sur les trois critères de redressement concernés les poids varient entre :
    1. 0,66 et 1,34 pour les secteurs d’activité
    2. 0,16 et 1,37 pour les tailles salariales (le mini à 0,16 étant à attribuer au sur-échantillonnage des entreprises de 500 salariés et plus)
    3. 0,53 et 1,37 pour les régions
  • Le taux d’efficacité du redressement (77%) montre que l’écart moyen entre le poids initial (de 1) et le poids de redressement est de + ou - 0.20 en moyenne, soit un taux tout à fait satisfaisant.
  • Extrapolation : Les résultats de l’enquête sont exprimés non pas sur la base des interviews réalisées (établissements répondants) mais sur la base de la population cible, à savoir le secteur privé hors agriculture, hors les trois fonctions publiques (d’Etat, territoriale et hospitalière), hors les particuliers employeurs, hors les associations ainsi que hors les professions libérales soit 1 200 635 établissements.


Copyright © 2017 - MEDEF - Tous droits réservés

Site internet créé par l'agence Décrocher la Lune